Walk this way

Pardon, mais on est novembre. Et en novembre, je me transforme traditionnellement en être mi-femme mi-sanglier, traversé de paranoïa légère, de pulsions d’ultra-violence et de pensées morbides (je crois qu’on appelle ça la dépression saisonnière, pas vrai ?). Donc, il est possible que ça filtre dans mes posts de temps en temps.

WALKTHISWAY

Pour me faire pardonner, je vous mets la musique que Mikaël et moi on met dans la voiture quand on veut rigoler comme deux enfants dodus et innocents (surtout arrêtés à un feu rouge, volume à fond et vitre baissée). Mon dieu. J’ai commis une grave erreur : je vais l’avoir dans la tête toute la nuit, dans le sommeil enfiévré de rhume qui m’attend sans doute (j’ai la crève). Allez je vous laisse, je vais me prendre un petit Efferalgan on the rocks.

2 réflexions sur « Walk this way »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.