Salut, les administrativement défaillant-e-s ! (ch.3)

Valable pour les contrats de travail, les contrats de mariage, les contrats Darty…

Z’avez remarqué ? Même pas réussi à écrire « contrats » correctement. Ben oué, Renée. C’est pas nouveau, l’administratif, c’est ma grande passion ! Pourtant, je le sais bien, qu’un contrat vaut mieux que rien du tout. Mais quand j’en vois un arriver, j’ai envie de commander un bac à compost chez Jardiland et de m’y planquer pour le restant de mes jours. « Salut les lombricos, ça jute ? Y a quoi à digérer aujourd’hui ? Des épluchures de patate au ketchup ?! Mes préférées ! J’espère que demain, y aura des pâtes au gratin ! ».

Vous voyez un peu le topo… Quelle chance, au fond : j’avais commencé un post tout à fait déprimant duquel suintait, disons… un certain spleen, et voici qu’un contrat m’offre un rayon d’hilarité inattendu. Comme quoi, du pire peut parfois naître le meilleur. Retrouvez cette maxime et bien d’autres dans mon ouvrage à paraître :  Néo-creux ou néo-vide – Revisitez la platitude !, aux éditions Tiens Donc.

Vous souhaitez accéder à davantage de phobie administrative ? Ne quittez pas :
Parlons courrier
Parlons retraite

4 réflexions sur « Salut, les administrativement défaillant-e-s ! (ch.3) »

  1. Hello Estelle,
    Jtai fait un mail, pour relancer le plan binouze… Je fais mon boulet à le dire ici car je crois que tu m’avais dit ne pas trop consulter la boite mail en question
    Mon dieu ce commentaire est nul et laborieux, je t’en supplie efface le après lecture, il me donne envie de me gifler.
    ps. ta phobie administrative est elle amoindrie quand du pognon est en jeu ? moi non. et pourtant je suis pas riche. mais je crois que rien ne pourra jamais me motiver dans ce domaine ; si tu veux on fera un battle des occasions loupées/fric perdu pour cause de phobie adm.

  2. Nope, ce n’est pas un commentaire nul et laborieux. <3

    Et nope, ma phobie administrative n'est pas toujours amoindrie quand il y a du blé à la clé, mais un peu quand même.

  3. Instant confession :
    Je paie un abonnement téléphonique depuis plus d’un an, alors que je n’utilise plus cette ligne, parce que je n’ai pas le courage de me confronter aux démarches nécessaires à sa fermeture..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.