À la merveille

Publié le: 31 mai 2018 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Tags: , , | Aucun commentaire »

Regardez les mots-clés que j’ai mis ! HA HA HA ! La blagueuse. En même temps, c’est vrai, c’est une enquête. Certes courte, mais enquête tout de même.

Retrouvez bientôt mon recueil « Creepy Pasta à ma façon : la VRAIE recette ». Avec au programme : « Qui a vomi dans mes Crocs ? », « L’affaire du colombin qui remontait toujours à la surface« , ou encore « Gastro horrifique à l’Autogrill. »

Bon. Il me faut préciser que quand j’écris « Hier à la piscine », « hier » = il y a plusieurs semaines, en fait. Mais voilà, en ce moment je suis très impatiente avec ce que je fais, donc je bâcle la préparation, donc ensuite j’essaie de rattraper le truc mais j’y passe quatre mille fois plus de temps, et je repense à mon tonton qui m’avait livré le secret du travail bien fait, un jour qu’il s’apprêtait à repeindre une pièce : « Prépare bien ton matériel et protège bien le sol et les plinthes, ça te fera gagner du temps après ». Inutile de dire que j’ai toujours eu beaucoup de mal à appliquer ce précieux conseil.

ET EN PLUS tout ça pour ça : pour une histoire de prout ; pour une matière volatile sitôt apparue, sitôt disparue. Enfin « disparue »… Non, transformée, puisque rien ne se perd-rien ne se crée et tout et tout. À ce propos, est-ce que vous avez déjà réfléchi au fait que si nous sommes tou·te·s des poussières d’étoiles, nous sommes aussi tou·te·s des poussières de prouts ? Avez-vous pensé au fait que la matière autour de vous et même EN vous porte peut-être les traces des prouts de nos ancêtres ? À méditer…

Je vous laisse avec la reprise de Smells like teen spirit* par Patti Smith :

* VOUS L’AVEZ ? Ha ha ha ! La blagueuse.


Quand soudain, une surprise vous met en joie.

Publié le: 16 octobre 2017 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Tags: , , | 2 commentaires »

J’adore quand je me fais de petites surprises. Comme par exemple : quand j’achète un pot de gros cornichons au magasin, que j’oublie l’avoir acheté, et que le lendemain, je tombe dessus en ouvrant le frigo. « HAN !!! MERCI ESTELLE D’HIER, C’EST TROP SYMPA D’AVOIR PENSÉ À MOI !! » « De rien, Estelle d’aujourd’hui, ça me fait très plaisir… » Peut-être aussi que ça cache des problèmes de mémoire, allez savoir, m’enfin l’essentiel, c’est que ça m’embellisse la vie, hein ouais ?

Alors bon, je sais, c’est un peu triste d’avoir attendu l’âge de 37 ans pour assumer ses poils d’aisselles à la piscine, mais vieux motard que jamais, n’est-ce pas ? Je dis bien « à la piscine », car je sais pas si j’oserais les sortir dans une soirée chic, par exemple (non pas que j’aille à beaucoup de soirées chic, m’enfin j’anticipe, voyez ?)…

Sans transition, je vous laisse avec cette bien jolie version de Never Be Mine, d’Angel Olsen, et je vous souhaite un bien bon lundi <3 :