Promenade digestive

Publié le: 7 mars 2017 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | 4 commentaires »

Ce cimetière ne ressemble pas vraiment à ça en vrai, mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise : ainsi va la mémoire. Bref.

Quand j’étais ado, ma grande sœur a de nombreuses fois été celle qui me ramenait à la réalité quand je partais dans un vortex d’angoisses et de spleen. Ma Buffy contre les vampires à moi.

En terminant ce post, j’ai écouté un très beau podcast de This American Life, qui parle de ce qu’on voudrait dire à celleux qui sont parti-e-s, de ce que certain-e-s font pour les garder dans leur vie, et puis aussi de deux frères fâchés qui découvrent que leur enfance n’était pas tout à fait ce que chacun en imaginait. Il est très chouette, je vous le conseille.

4 commentaires pour “Promenade digestive”

  1. 1 Sacha dit à 23 h 15 min le 8 mars 2017:

    Salut Estelle,

    Je viens de découvrir ton blog, Je suis scotché.
    Je passe mon temps à lire tes archives au lieu de bosser.

    Tu es absolument bluffante…

    Merci pour tout,

    Sacha

  2. 2 Estelle Vonfeldt dit à 11 h 53 min le 9 mars 2017:

    Oh, merci Sacha et bienvenue ! Ton commentaire me touche beaucoup. <3

  3. 3 Sacha dit à 15 h 08 min le 14 mars 2017:

    Voilà, j’ai tout lu, tout vu, même ton Linkedin et des interviews et des vidéos un peu anciennes. Comme ça, je redeviens efficace au travail.
    Quand je lis ton blog, j’ai l’impression qu’une amie me parle, une amie de longue date, et je ne m’explique pas vraiment pourquoi.
    Parfois, on lit un livre de quelqu’un qui est d’une autre époque, dont les préoccupations peuvent nous être absolument étrangères et pourtant, c’est comme si on avait un nouvel ami (je pense à Barbara Pym, dans mon cas). Ton blog, c’est ça pour moi.
    T’es assez gonflée, en tous les cas : ton blog est directement lié à ton image professionnelle et pourtant tu n’en fais pas une vitrine. Tu ne prends pas la pose, tu es présente, tu es vivante.
    C’est peut-être ça qui crée ce sentiment d’empathie avec toi ?
    Je t’embrasse, si tu le permet,
    A bientôt, j’espère,
    Sacha

  4. 4 Estelle Vonfeldt dit à 10 h 05 min le 24 mars 2017:

    Oh dis donc, merci pour tous ces compliments… Je pense qu’il y a forcément une part de mise en scène ou de « pose » malgré tout dès qu’on s’exprime pour d’autres que soi, qu’on en ait conscience ou non, mais j’essaie de faire les choses sans calcul en tout cas. De faire ce que j’ai envie de faire et pas ce que je pense qui pourrait plaire ou non. C’est très gentil à toi d’avoir pris le temps d’écrire ce commentaire. :3

Laisser un commentaire.