Phoques en milieu médicalisé

Dans le hors-série de Courrier International sur le Japon, je suis tombée sur une initiative plutôt insolite. Des chercheurs de l’HIST (Institut national de recherche avancée) ont mis au point de petits robots-bébés-phoques baptisés PARO qui réagissent à divers stimuli (caresses, paroles, poings dans la gueule…) et dont la température corporelle est maintenue à 30°C en permanence.

Ils sont utilisés dans certaines maisons de retraite pour le pouvoir apaisant qu’ils ont apparemment sur les fiers pensionnaires. Merci la science : dans quelques années, quand Chimay 50 aura grillé sa dernière vie et que mon arthrite m’aura rendue incapable de changer une litière (pas même la mienne), j’aurai toujours la possibilité de me rabattre sur un PARO. D’autant que d’ici là, ils seront sûrement capables de dialoguer intelligemment avec leur propriétaire…

7 réflexions sur « Phoques en milieu médicalisé »

  1. ah parce que c’est bien connu, le bébé phoque est un animal de compagnie très courant, dans le monde entier

    (les japonais sont fous)

  2. Virginia : oui, n’oublie pas notre idée de Colloc senior. Prépare ton déambulateur, mémé ! (jaky, si tu nous regardes, évidemment ta place est retenue).

    Angel : oui c’est assez étrange. D’autant qu’ils font un peu peur, leurs robots (je viens de tomber sur le site) :

    http://www.paro.jp/english/

    Ça me fait penser à la peluche bibifoc que mon petit frère vénérait quand il était petit. XD

  3. Ah oui, il a l’air d’avoir vécu leur phoque, peut-être pour aller avec la personne agée, les rapprocher dans leur vécu huhu

    😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.