Une bien bonne d’idée

BONNEIDEE

Je dessine de plus en plus mal, moi, c’est formidable. LA BONNE NOUVELLE C’EST QUE JE M’EN FOUS DE PLUS EN PLUS, HA HA !

Bouarf. Journal de rupture chapitre 456 : Cher journal. J’ai beau savoir que j’ai bien fait de partir, j’ai beau essayer de croire mes amis qui me disent « Tu t’en sors plutôt bien, je trouve !« , j’ai quand même du mal à ne pas écouter cette partie de moi qui me répète, avec sa voix de gars qui parle du nez : « Tu vaux rien, ma petite pote. Tu vaux pas la peine qu’on fasse des efforts pour toi. Tu vois bien, t’y es juste un joujou facilement remplaçable. Mais ça tu le savais, hein ? Tu le savais depuis longtemps que t’étais qu’un gros caca bien moelleux ! ^^ ». Vous voyez le genre.

Je sais pas, moi… Je devrais sans doute « accueillir la tristesse », comme on dit sur mes paquets de tisane Yogi’s Tea, et « laisser le temps au temps », comme on dit chez Didier Barbelivien et Felix Gray… Mouais. La tristesse, je t’emmerde. Le temps au temps je t’emmerde aussi.

Je vous laisse avec un peu d’Amy de circonstance :

4 réflexions sur « Une bien bonne d’idée »

  1. wéé c’est cool d’être un gros caca bien moelleux! mieux qu’un truc pas moelleux du tout 😀
    J’ai kiffé ton blog, bonne continuation !!

  2. Merci Lexxie ! J’espère quant à moi pouvoir réaliser un numéro de beatbox réussi d’ici Noël.

  3. « laisser du temps au temps  » c’est de mitterrand 🙂
    pour mon petit costume dessiné, je peux demander un dessin de moi grimée en tonton justement, façon costard carré des 80s , canines acérées et force tranquille ? ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.