Insérer blague de la grosse mite ?

MITES
Voilà voilà. Si Dieu existe, c’est sûrement une larve de mite qui se dit en ce moment même : « Tuer tuer, toujours tuer… Ces humain-e-s me dépriment. Je vais me refaire un sandwich aux pulls. » Oui, car ce ne sont pas les mites adultes qui mangent vos slips en soie sauvage et vos draps en cachemire, mais leurs larves.

J’ai honte : je m’efforce de pas manger d’animaux et d’acheter bio, je trie mes déchets, j’essaie de faire gaffe, et me voilà prête à libérer le kraken chimique pour quelques papillons. Satanées angoisses.

Enfin bon, pendant qu’une partie de mes effluves anxieuses se fixe sur les mites, je pense moins à tout le reste, et c’est sans doute ça l’astuce. #astuce Un jour, il faudra que je fasse un post sur ce que c’est de vivre avec un cerveau perpétuellement en surchauffe qui génère des angoisses à l’infini, tel un vaillant cochon truffier fouillant l’humus sans relâche à la recherche de sa gourmandise préférée. ASSEZ, PETIT COCHON ! Laisse-moi tranquille. Laisse-moi. Laisse.

Tiens ben sans transition, vla pour danser dans votre chambrette (NB : pensez à vous hydrater. Non, l’alcool ça hydrate pas. Je le sais, j’ai essayé) :

3 réflexions sur « Insérer blague de la grosse mite ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.