Dogs of anxiety

Si je fondais un gang de motards, je l’appellerais comme ça. Mais j’ai peur quand je dois conduire mon vélo en ville et j’ai toujours pas le permis, donc je vois mal comment ce rêve pourrait se réaliser. C’est pas grave, à défaut, ça me sert à baptiser un post compréhensible uniquement par les gens qui habitent dans mon cerveau. « Jean-Pierre, s’il te plaît, tu peux arrêter de marcher avec des talons ? Ça résonne dans ma tête. Cassandra, tu chantes faux. Arrête. Et puis d’abord, de quel droit tu te sens autorisée à parasiter la fréquence radio de mon cerveau gauche ? Non, je ne veux pas le savoir, tu prépareras le Conservatoire un autre jour et pis c’est tout. » Enfin vous voyez le genre.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.