Ce mois-ci, dans Embonpoint Magazine

Embonpoint

Je suis bien contente de pouvoir enfin faire voir le soleil à mes cuissots et mes bras dodus, pas vous ? Pourvu que ça dure, histoire qu’on puisse tous massacrer sereinement notre capital soleil et laisser s’imprimer sur nos épidermes huileux les traces d’un magazine lu avec nonchalance après un petit rosé de trop. D’ailleurs, avec ça je vous mets une musique qui donne envie de roupiller à l’ombre :

2 réflexions sur « Ce mois-ci, dans Embonpoint Magazine »

  1. J’ai le même! Dimanche dernier, alors qu’on buvait un cocktail après le boulot, ma collègue m’a demandé avec un air de conspiratrice si « ce petit ventre cache quelque chose de suspect »? Cette salope. Alors qu’elle mesure 1,20m et a le cul au niveau des genoux.

  2. Quoi ?! Elle sait pas de quoi elle parle, cette currywurst. T’es mince comme un petit bébé libellule !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.