Deh-Shay, Deh-Shay, Bah Sah Rah!

Publié le: 30 juillet 2012 | Auteur: | Classé dans: Sacrée Soirée | Aucun commentaire »

Hier, après avoir vu The Dark Knight Rises au cinéma, j’écoutais Belle and Sebastian sur le balcon quand soudain, Waiting for the Moon to Rise qui jouait dans mon casque vint secouer dans mon esprit un télescopage incongru, voletant de partout dans ma cavité mentale tel une tribu de chauve-souris. Belle and Sebastian = ambiance Wes Anderson + « moon » = nuit = Batman = et si… Ha ha ha ha. Si Wes Anderson s’attaquait à Batman, ça donnerait quoi ? Et je gloussai d’aise sur ma chaise en bois, sans me douter que quelques heures plus tard, j’en arriverais à cette conclusion : les couleurs c’est vraiment pas mon truc. Enfin bon.

Et donc, si vous ne la connaissiez pas, écoutez donc cette chanson avec un thé glacé et quelques feuilles qui vibrent dans le vent à proximité :


Amish you too

Publié le: 25 avril 2012 | Auteur: | Classé dans: Sacrée Soirée | Aucun commentaire »

Hier, j’ai regardé « Révolte chez les Amish » et « Quitter les Amish«  (oui, j’ai des soirées passionnantes), un documentaire en deux parties sur… des Amish (surpriise !) excommuniés de leur communauté pour avoir enfreint plusieurs règles, notamment en choisissant d’étudier la Bible en anglais, et donc de découvrir ce qu’il y a réellement dedans. Le premier docu suit en particulier deux frères. L’un s’est déjà fait excommunier, l’autre est convoqué devant le tribunal religieux pour plaider sa cause et éviter de subir le même sort. Le premier décide donc d’aider le second à préparer sa défense. Pour cela, ils choisissent de comparer les fautes qui leurs sont reprochées aux interdits bibliques. Mais comme les Amish arrêtent l’école à 14 ans, certains mots comme « fornication » ou « ripaille » leur échappent. L’un regarde donc dans le dictionnaire dès que l’autre bute sur un terme. Perplexe face à « insurrection », il commence à lire une définition : « Mode d’attache. Intégration d’un individu dans un milieu… Euh… » Quand soudain, cette scène à l’incroyable portée symbolique : 

(oui, c’est tout. Oh, c’est que j’ai pas que ça à foutre. J’ai un vrai travail (lol de feu), pis faut que j’aille manger de l’omelette aux pommes de terre.)


Sic transit miam miam

Publié le: 28 novembre 2011 | Auteur: | Classé dans: Sacrée Soirée | Aucun commentaire »

Si je devais faire un top 10 de mes émissions de TV/web TV préférées du moment, j’y glisserais sans hésiter Escale à Nanarland, mais aussi Cuisine des Terroirs, l’émission d’Arte qui explore les richesses culinaires européennes jusque dans les cuisines de ses habitants.

J’aime cette émission pas seulement avec mon estomac. Sinon, je serais aussi fan des autres émissions de cuisine. J’aime cette émission parce qu’elle met dans mon salon l’odeur de la sciure de bois fraîchement tombée, celle des feuilles mortes qui rouillent sur le métal de la brouette, la chaleur de la cheminée et la fraîcheur de la pâte qui prend forme au milieu des traces de farine.

Je revois ma mère nous apprendre à faire de la confiture et je visualise mon père occupé à lutter contre l’envahissement perpétuel des ronces sur le chemin qui mène à son atelier. Je me souviens de nos poules qui venaient chier sur le sol de la cuisine (les poules sont très malpolies) et des tartes aux groseilles frippées par le four. Que des trucs de campagnard urbanisé, quoi.

J’aime autant ma campagne natale que je la déteste, mais je me doute que je finirai par y retourner un jour. Ce jour-là, je vous préviens, j’aurai aussi laissé mon amour pour les gens se transformer en dégoût total. C’est quand même souvent dans ce sens-là que ça marche. On croit toujours que les misanthropes sont nés comme ça, alors que c’est juste de gros sensibles qui ont épuisé leur stock.


Un anneau pour les gouverner tous

Publié le: 21 juin 2011 | Auteur: | Classé dans: Sacrée Soirée | Aucun commentaire »

Grande consommatrice de merdes télévisuelles, je ne crache jamais sur un petit épisode de C’est ma Vie, émission dont le concept est d’une non-originalité rafraîchissante. C’est ma Vie, c’est comme Barnaby : tous les épisodes se ressemblent, c’est pas bien bandant, mais c’est rassurant et peu exigeant. Comme une Kro mi-fraîche après un paquet de chips paprika, ou un débardeur sable taille M en coton gratté.

Le principe est tellement basique qu’il en serait presque révolutionnaire : on prend un thème racoleur (obésité, TOC, obsession de la célébrité, etc, etc), on colle une caméra au cul des sujets, et basta.

Le dernier épisode que j’ai regardé s’intitulait « Corps et Désaccords ». Il suivait notamment une femme de boulanger menacée par une obésité naissante, et qui s’apprêtait à subir un bypass de l’estomac pour espérer perdre du poids. Le clou du sujet, c’était sa meilleure amie, blonde d’une quarantaine d’années un peu vacharde, totalement opposée à l’opération de sa copine, et très fière d’avoir quant à elle perdu 20 kg grâce à un régime que je soupçonne être la méthode Dukan. Quand j’ai vu son t-shirt Claude François, je suis tombée amoureuse d’elle.

Eh ben je crois que c’est tout ce que j’avais à dire.

La prochaine fois je vous raconterai l’histoire de Petit Yorkshire Perdu, le chien-fantôme de l’immeuble. Avouez que j’ai le don d’exciter un lectorat. Soit. Mais « euh j’suis comme euh j’suis », pour citer Shirley Basset, Gloria Gaynor, Karen Mulder, Amanda Lear et bientôt j’en suis sûre, Afida Turner.


Gloria Hall

Publié le: 24 mai 2010 | Auteur: | Classé dans: Sacrée Soirée | 2 commentaires »

Comme je n’arrivais pas à dormir (sûrement l’abus de jardinage combiné à 1h45 de marche. Mon petit corps n’est plus habitué à une telle débauche d’activité physique), j’ai fait un dessin pour Gloria Hall, le groupe de Luc A. et Fanny C., qui se produiront au Poste à Lille, le 19 juin 2010.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de les écouter, mais puisque ce sont deux personnes de qualité, il y a des chances pour que le résultat ne daube pas de la raie. Olé.