David, dreaming of bigger trees

Publié le: 31 octobre 2017 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Tags: , | 2 commentaires »

Estelle découvre les basiques de l’histoire de l’art, tsé. Ce post sert à rien (et – ironie vu le sujet – il est très mal fait). Je perds mon temps à faire n’importe quoi, alors que du temps, j’en ai pas tant que ça, vu que j’ai DÉJÀ UN JOB. Hier, j’ai quand même tapé « corbeaux rassemblement paris » dans Google, et j’ai cliqué sur 4 ou 5 liens différents pour savoir pourquoi la veille j’avais vu un paquet de corbeaux (vingt-quatre, quand même. VING. QUATRE) sur le toit de l’immeuble d’en face au petit matin. J’ai fini par abandonner ma quête, jugeant que c’était quand même pas la peine de de perdre tout ce temps à chercher une réponse aussi triviale. Du coup, tout ce que j’ai appris, c’est que les corbeaux aimaient le groupe (ok, Sherlock) et qu’ils avaient une super mémoire. Du genre : si vous leur faites du mal un jour, ils vont s’en souvenir, vous RETROUVER et vous TRAQUER, et même TRANSMETTRE L’INFO A LEURS CAMARADES. Liam Neeson dans Taken à côté, c’est un mec qui a zéro suite dans les idées. Bref. J’imagine qu’il y a une morale à tirer de cette requête google avortée mais j’ai la flemme (j’imagine qu’il y a une morale à tirer de cette phrase pas terminée mais j’ai – OH ÇA SUFFIT, OUI ? J’EN AI MARRE, REMBOURSEZ !!).

Bref. Il aurait été judicieux de mettre en ligne cette histoire avant que la rétrospective David Hockney au Centre Pompidou se termine, mais j’ai pas réussi. C’est pas grave.

Je vous laisse avec 80 petits films que le réalisateur Bruno Wollheim a mis en ligne gratuitement pour les 80 ans de David Hockney en 2017.


Quand soudain, une surprise vous met en joie.

Publié le: 16 octobre 2017 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Tags: , , | 2 commentaires »

J’adore quand je me fais de petites surprises. Comme par exemple : quand j’achète un pot de gros cornichons au magasin, que j’oublie l’avoir acheté, et que le lendemain, je tombe dessus en ouvrant le frigo. « HAN !!! MERCI ESTELLE D’HIER, C’EST TROP SYMPA D’AVOIR PENSÉ À MOI !! » « De rien, Estelle d’aujourd’hui, ça me fait très plaisir… » Peut-être aussi que ça cache des problèmes de mémoire, allez savoir, m’enfin l’essentiel, c’est que ça m’embellisse la vie, hein ouais ?

Alors bon, je sais, c’est un peu triste d’avoir attendu l’âge de 37 ans pour assumer ses poils d’aisselles à la piscine, mais vieux motard que jamais, n’est-ce pas ? Je dis bien « à la piscine », car je sais pas si j’oserais les sortir dans une soirée chic, par exemple (non pas que j’aille à beaucoup de soirées chic, m’enfin j’anticipe, voyez ?)…

Sans transition, je vous laisse avec cette bien jolie version de Never Be Mine, d’Angel Olsen, et je vous souhaite un bien bon lundi <3 :


La blague

Publié le: 20 juillet 2017 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Tags: , | Aucun commentaire »

Hum… Je voudrais bien ce gâteau. Sauf si la génoise est fourrée à la pêche, car j’aime pas trop le mélange fruit-chocolat.

Je me demande pourquoi on dit généralement « tête de cul » comme une insulte, alors qu’un pépète, c’est plutôt joli, non ? En plus, c’est bien utile. En conséquence de quoi, il me semble que ça devrait être plutôt utilisé comme un compliment. « EH, TÊTE DE FESSES ! » « Oh, c’est trop d’honneur :3 … » . Enfin bon. C’est juste une suggestion.

Soudain, je repense au roi à tête de fesses dans Dr Slump :


Un message du vieillard fou de dessin

Publié le: 19 juillet 2017 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Aucun commentaire »

Il y a quelques temps, j’ai acheté un tout petit livre compilant des citations d’Hokusai. Presque en son milieu, face à des estampes tirées de ses « Trente-six vues du Mont Fuji », il y a un texte qui m’emplit tellement de joie que j’en pleure quand je le lis (Éric, toi-même tu sais). Il est trop beau pour ne pas être partagé :

« Depuis l’âge de six ans, j’ai la manie de dessiner la forme des objets. Vers l’âge de cinquante ans, j’avais publié une infinité de dessins, mais tout ce que j’ai produit avant l’âge de soixante-dix ans ne vaut pas la peine d’être compté. C’est à l’âge de soixante-treize ans que j’ai compris à peu près la structure de la nature vraie, des animaux, des herbes, des arbres, des oiseaux, des poissons et des insectes.

Par conséquent, à l’âge de quatre-vingts ans, j’aurai fait encore plus de progrès ; à quatre-vingt-dix-ans, je pénétrerai le mystère des choses ; à cent ans je serai décidément parvenu à un degré de merveille et quand j’aurai cent dix ans, chez moi, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant.

Je demande à ceux qui vivront autant que moi de voir si je tiens parole.

Écrit à l’âge de soixante-quinze ans par moi, autrefois Hokusai, aujourd’hui Gakyôrôjin, le vieillard fou de dessin. »

PS : si vous aimez tomber d’étourdissement, en ce moment, il y a une exposition d’estampes d’Hokusai, Hiroshige, Hasui Kawase et plein d’autres au musée Guimet.

PS 2 : le petit livre s’appelle « Hokusai », dans la collection Paroles d’artiste, éditions Fage.


Partage social

Publié le: 15 juin 2017 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | 2 commentaires »

J’ai viré les boutons de partage social et les stats qui vont avec, de toute façon qui les utilise ? Le « partage social », personne n’a plus l’air d’en avoir quelque chose à branler, dans la New France, alors je me mets à la page ! (WOUAH ! Superbe transition, n’est-ce pas ?)

Ah la la. Non seulement mes espoirs de sale gauchiste sont rudement mis à l’épreuve en ce moment, mais en plus j’ai les mollets qui gonflent. Saloperie de rétention d’eau. J’aurais peut-être pas dû manger ce paquet de 1kg + 300gr offerts de graines de tournesol enrobées de sel, ça fait gonfler. Je pense à ma mamie qui faisait grève en 36. En plus maintenant, le sol de mon bureau est couvert de coquilles de graines de tournesol vides, comme mon casier de CM2. Ha ha ha ! Non, je plaisante, comme snack j’ai mangé des gros cornichons au vinaigre, si vous voulez tout savoir.