Bienvenue, voyageur/voyageuse du cyberespace !

Publié le: 18 juin 2015 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Aucun commentaire »

Comme il y a pas mal de nouvelles têtes ici depuis quelques jours (incroyable ! Ma page Facebook a atteint le chiffre très automobile de 205 likes (très bonne voiture, la 205, hein maman ? On l’aimait bien, titine), j’ai fait ce petit message de bienvenue aux nouveaux et aux nouvelles :

BOOCOLORS2

Oui, bon. Ça vaut ce que ça vaut. Oh, tant que j’y suis. J’ai une petite théorie sur pourquoi Boo est si mignon. Je crois que ce n’est pas seulement parce qu’il ressemble à un bébé chien éternel et que notre cerveau aime les trucs qui ressemblent à des bébés (voir cet article) ; ce n’est pas seulement à cause de son revêtement fourruteux à souhait. Il a aussi une tête en forme de cœur, et même un MUSEAU vaguement en forme de cœur. C’est pourquoi il restera à jamais l’une des stars les plus mignonnes d’Internet. Ce serait mieux si en plus, il faisait caca des frites, mais personne n’est parfait.


I like to move it, move it.

Publié le: 11 juin 2015 | Auteur: | Classé dans: Confessions Intimes | 2 commentaires »

CARTONSDEMENAGEMENT

Bon, je vais pas vous mentir, c’est un dessin que j’avais posté l’année dernière sur Facebook, mais à l’époque je l’avais juste photographié et posté crado et sans couleurs, car mes outils étaient tous déjà dans des cartons. Comme il est toujours d’actualité, je me suis dit « Je vais le pimper un peu et je vais le mettre sur mon blog ». Voilà, vous connaissez toute l’histoire. L’histoire passionnante. L’histoire de la vie.

On sent comme une « Obsession Déménagement », en ce moment, pas vrai (Obsession Déménagement -> O.D -> Over Dose – Coïncidence ? Je ne pense pas.) ? « Elle nous fait chier, celle-là, on s’en branle de sa petite vie, de son petit déménagement, de ses clapotis de bobo privilégiée. Et aussi : c’est quand qu’on parle de chats ?« . Oui eh ben je fais ce que je veux, d’abord, c’est mon blog.

Ces derniers temps, je laisse pas entrer grande chose du monde extérieur à part des trucs sur les merveilles de l’intestin et les capacités de résilience des perruches (more on that dans mon prochain post), alors qu’est-ce que vous voulez… Comme le disait ma voisine Sylvie quand on jouait à faire l’acheteuse et la vendeuse de VPC La Redoute dans sa chambre et que je demandais si je pouvais commander la blouse d’entretien en polyester à petits carreaux de la p.294 : « On a pu l’article en stock, madame, j’en peux rien, j’en peux rien ! »

Je vous laisse avec le tube de l’été 2015 :


Listes, rétroplanning, enfer. DÉMÉNAGEMENT !

Publié le: 9 juin 2015 | Auteur: | Classé dans: Plus belle la vie | Tags: , , | 3 commentaires »

POSTITHELL

Ach. J’aime bien faire des listes. Ça me rassure. Ça me donne l’illusion que je suis capable de m’organiser et que tout est sous contrôle. Bon, évidemment, ce n’est qu’une illusion, et ce malgré des années d’entraînement à essayer d’améliorer archivage par archivage mon maigre potentiel d’organisation administrative, d’anticipation pratique et de classement. ALORS QUAND JE DOIS DÉMÉNAGER POUR LA DEUXIÈME FOIS EN MOINS D’UN AN, C’EST BON ÇA Y EST, AVALANCHE DE POST-IT ET ADIOS MA RAISON, JE PEUX PAS VOUS LA PASSER, DÉSOLÉE, ELLE A DISPARU DANS LE SIPHON AVEC LES POILS DE MON FION – VOULEZ-VOUS LAISSER UN MESSAGE ?

Hum. Dans ce contexte, je suis bien obligée d’extérioriser par le dessin et le sport et la bière. Je vous laisse, je vais… je vais… je vais quoi, déjà ? Je ne sais plus. MÉMO : noter « Retrouver ce que je dois faire » sur un post-it.


It’s like: How much more black could this be, and the answer is – none. None more black!

Publié le: 14 mai 2015 | Auteur: | Classé dans: Confessions Intimes | Tags: , , | 5 commentaires »

HEARTBREAKINSTRUCTIONS2

Il est vrai qu’il serait tentant de se dire que…

Mais vous savez quoi ?

Wooot, wooot ! Conchita Wurst, Sainte patronne du renouveau, je sens que je vais massacrer ton hymne un bon bout de temps dans les karaoké. (o/

PS : pas d’inquiétude, ce blog n’est pas destiné à devenir le local à poubelle du Heartbreak Hotel. Je prévois un post à base de perruches résilientes pour dans 5,4,3,2,1 – euh, je sais pas quand, en vérité.


If you can dodge a wrench, you can dodge a ball.

Publié le: 3 mai 2015 | Auteur: | Classé dans: Confessions Intimes | Tags: , , | Aucun commentaire »

HeartbreakInstructions

Et bien sûr, souvenons-nous des enseignements précieux de Patches O’Houlihan :